vendredi 23 octobre 2015

Hyakunin isshu, poème n° 36 : 夏の夜は

Voici un poème d'été de 清原深養父 (きよはらのふかやぶ), arrière-grand-père de 清少納言 (せい しょうなごん), célèbre poétesse de l'époque Heian que nous rencontrons au poème 62.

夏の夜は
まだ宵ながら
明けぬるを
雲のいずこに
月宿るらむ

(なつのよは まだよいながら あけぬるを くものいずこに つきやどるらん)


夏の夜は : 夏, l'été, 夜, la nuit ; la particule は est utilisée pour distinguer les nuits d'été des autres nuits
まだ : encore
宵 : tombée du jour, crépuscule
ながら : pendant
明けぬる : 明けぬる est une forme de 明ける, verbe évoquant le lever du jour. ぬる marque ici l'accompli : l'action est achevée, le jour s'est levé
を : ici la particule を ne marque pas le complément d'objet direct. C'est l'équivalent de のに (bien que, alors que), un sens qu'on ne lui trouve que dans la langue classique.
雲のいずこに : 雲, les nuages ; いずこ est un équivalent de どこ, où ? ; に indique le lieu. Donc, "dans quel nuage ?"
月: la lune
宿るらむ: 宿る signifie demeurer, prendre refuge, trouver un abri pour la nuit らむ est ici lié à l'interrogatif いずこ, et exprime la supposition : la lune doit être cachée quelque part dans les nuages.

Notre poète se plaint ici avec un brin d'humour de la brièveté des nuits d'été. Alors qu'il pensait être encore au crépuscule, le jour s'est déjà levé. Et ne pouvant croire que la lune ait pu accomplir sa course en si peu de temps, il se dit qu'au lieu d'aller se coucher derrière les montagnes, à l'ouest, elle a dû faire une halte dans les nuages, et il fait donc mine de la chercher.

Ah ! les nuits d'été...
je me croyais encore au crépuscule
que déjà le jour se lève ;
dans quel nuage la lune
a-t-elle fait une halte ?

1 commentaire:

L'anonyme a dit…

Bonjour, comme d'habitude merci beaucoup !